La collection des boîtes à rêves est visible à la Salle Gilbert Gaillard 2 rue st Pierre Clermont -Ferrand jusqu'au 23 septembre 2017

Les boites à univers de Valérie Brunel
 
Têtes penchées, avec ou sans loupe, les spectateurs prennent le temps de scruter les boîtes à univers de Valérie Brunel.
 
Ils y reviennent.
Ont-ils raté quelque chose ?
 
Pourquoi un sourire se dessine-t-il sur leur visage ? « Qu’est-ce que je n’aurais pas su lire entre les mots, entre les objets, parmi les petits personnages prisonniers de rouages aussi beaux qu’infernaux, qui espèrent leur libération en se laissant emporter par un ballon rouge, si léger, vers les cieux ? »
 
Les univers de Valérie Brunel sont remplis de discrets étonnements, de mises en abyme subtiles, de distorsion des logiques, de retour sur soi.
 
Vous ne verrez personne s’esclaffer en les contemplant, être blessé par une ironie mordante. Juste de l’humour. Qui se joue de nous avec notre complicité, l’artiste et nous, réunis dans une humanité touchante, désarmante, errante et tragicomique.
 
Les situations mises en boîte sont plus complexes qu’il y paraît. Il y a quelque chose de plus à voir. Plus près, oui, encore, plus de décalage… Le nôtre. Nos leurres, nos fantasmes, si bien construits, si raisonnables. Déjoués sous nos yeux par l’habileté des multiples contradictions et pas de côté de ces univers miniatures qui racontent des instants d’existence distillés avec raffinement comme une essence de parfum de joie.
 
Valérie Brunel nous approche avec empathie et altruisme. L’humour nous réunit. Sans démonstration de supériorité ni moquerie. Bien au contraire. Sourire. Sous le rire. Parfois proche du soupleurer. Expression de Jules Renard .
 
Ses constructions d’univers de plumes légères, des pierres de lave, de pierres précieuses, de feuilles d’or, de mécanismes de métriques temporel et de personnages qui nous ressemblent tant, nous offrent un regard renouvelé sur nous-mêmes.
 
S’autoriser à sortir de la boîte. Vivant.
 
Catherine Redelsperger
Ecrivaine
 
 
Diaporama